Le Blog

Salut! This blog has one purpose: French impregnation.

"Touch it…bring it… watch it…turn it…share it…stop, format it”.

 

28 février 2016
Olivier Malanda

#2. Apprendre le Français en musique en 6 étapes

Music_1350x300

Je viens d’écouter une des mes chansons favorites : « Forgot About Dre » de l’Album Chronic 2001. Une collaboration géniale entre Dr. Dre et Eminem. Cette chanson m’a permis de faire un bon dans l’élocution en anglais. Voici comment :
#1 : La connexion  
Chaque chanson résonne différemment en fonction de l’individu. Pour ma part, sur ce hit, j’aime particulièrement
– la ligne de basse simple, presque discrète mais qui donne toute sa profondeur à l’instru.
– Les paroles acérées qui claquent parfaitement sur le beat
– Le contraste vocal entre Dr. Dre (voix grave) et Eminem (bien plus aiguë)
Dans le large registre de la Musique Française, vous trouverez forcément une chanson qui vous interpellera et suscitera en vous un fort intérêt. Ne résistez pas et écoutez votre instinct.
#2 : L’écoute
Une fois captivé par le morceau, vous ressentirez le besoin de l’écouter et de le ré-écouter encore et encore…Il est probable que vous ne comprendrez pas tout (c’est normal). Laissez-vous simplement emporter par la rythmique sans essayer d’analyser. Absorbez la chanson sans essayer de la décoder ou de filtrer votre perception. Just listen and internalize !
#3 : Le chant
Il s’agit ici de libérer la parole. Peut-être ne voudrez-vous pas chanter tout de suite ? Vous n’avez qu’une chose à faire : laisser la musique s’exprimer en vous. Si les paroles ne sont pas parfaitement prononcées, si vous n’arrivez pas à vous accorder parfaitement à la rythmique ou si vous laissez des blancs, aucun problème. Laissez les paroles émerger à votre rythme. La vocalisation est le secret puisque c’est à cette étape que s’effectue la rupture entre la perception et la restitution….
#4 : La Lecture
Une saine frustration vous envahira et vous poussera à mettre un visage sur les phonèmes que vous entendrez. La lecture sera pour vous un refuge pour vous permettre de mieux comprendre ce que vous entendez. La magie de cette étape c’est la possibilité de pouvoir gommer la distorsion entre ce que vous entendez et ce que vous lisez : C’est le niveau analytique de la prononciation !
#5 Lecture en chanson
Cette cinquième étape vous permet de synthétiser l’ensemble des stimuli en une seule action qui est techniquement relativement complexe. Pensez-y ; vous vous caler sur un rythme tout en écoutant des paroles en lisant un texte et en le chantant en même temps ! -> Bravo !
#6 La répétition
As much as you want ! Mais cette étape est également essentielle car c’est elle qui vous permettra de graver de façon quasi indélébile le vocabulaire, la prononciation et la syntaxe : all in !
Il ne vous reste plus qu’à choisir une chanson et à me faire connaitre vos résultats. Je ne vous donne aucune indication quant à votre choix. A vous de jouer!…et…n’oubliez pas : la chanson doit résonner en vous. Have fun & enjoy !
Laissez-moi simplement le titre, l’auteur en en expliquant ce qui vous a plu.
Ps : Si j’obtiens 40 commentaires, je m’engage à poster une vidéo de moi sur « Forgot About Dre » (walking the talk for sure !)

Ps2: Guys don’t be afraid to make mistakes while writing. It is authorized, highly recommended, and so beneficial. Remember John Lenon: « A mistake is only an error, it becomes a mistake when you fail to correct it ».

28 février 2016
Olivier Malanda

#1. MED + LM = V comme victoire!

Fence_Text

MED + LM = SUCCES

Une formule hermétique aux premiers abords, mais qui renferme l’essence même d’un apprentissage éclairé et gagnant ! Analysons dans un premier temps chaque opérande (terme) de l’addition.
MED : Cet acronyme signifie Minimal Effective Dose. De quoi s’agit-il ? La dose minimale nécessaire à l’obtention d’un résultat. L’illustration la plus courante de la MED est l’ébullition de l’eau obtenue à 100°C. Porter l’eau à plus de 100°C n’accélérera pas le processus et s’avérera contre-productif puisque l’énergie additionnelle utilisée n’aura aucun effet sur le résultat attendu! Si nous transposons la MED à l’apprentissage de du français, quelle est la donc cette dose minimale ? Diverses études très intéressantes ont été menées sur la question mais avant toute conclusion hâtive, laissez-moi laisser cette question ouverte pour le moment et passer au second terme de l’équation.
LM : LM comme Leveraged Method, méthode à effet de levier en Français. Je traduirais plutôt par méthode à effet démultiplicateur… Vous vous rappelez d’Archimède ? « Donnez-moi un point d’appui, et un levier, je soulèverai le monde !» L’effet levier nous permet par exemple d’amplifier l’effort à produire pour enlever un clou avec un marteau. (Avez-vous déjà essayé avec les ongles, un tournevis ou tout autre moyen ?).
Vous me voyez donc venir ! Une méthode amplifiée et un bon dosage de l’effort se traduiront nécessairement et systématiquement par l’obtention résultat. Les variables à ajuster sont :
– la puissance du levier (vous permettant de maximiser votre investissement en énergie et en temps)
– l’effort en question, ou plus précisément la dose d’effort minimal à produire.
J’ajouterai que le paramètre le plus important à maitriser est…la méthode. Passer des heures et des heures à vouloir apprendre/comprendre le langage C et la chimie organique (way back in the days) n’ont eu qu’un seul résultat : me décourager et ruiner ma confiance en moi ! Pourquoi ? Parce que je n’avais pas la bonne méthode…ou en le tournant différemment, la méthode d’apprentissage qui m’était proposée alors ne correspondait pas à mes capacités (which was really too bad for my grades…)
D’où l’intérêt d’une pédagogie (le levier) ultra efficace. Et pour en revenir à la durée minimale d’apprentissage, Tim Ferris a bâti une méthodologie permettant d’apprendre n’importe quelle langue en 3 mois. Mon programme FFF (Fluent in French in For Weeks) est moins ambitieux (puisqu’il s’adresse à des élèves possédant déjà une base) mais tout aussi radical !
En conclusion, si vous souhaitez développer de nouvelles compétences (en français, en tennis, en musique…), attardez-vous en premier lieu sur l’efficacité de la méthode (la puissance du levier). Avec un niveau de motivation élevé et l’envie de produire l’effort minimal suffisant, vous réussirez à coup sur !

Qu’en dites-vous? Avez-vous déjà essayé une nouvelle façon d’aborder un problème? Quelles ont été vos succès les plus rapides? (Laissez bien votre prénom et votre ville de résidence actuelle dans les commentaires. A bientôt!