Sélectionner une page

Beaucoup plus facile de voyager par la pensée qu’en avion en cette période de confinement..

Je t’offre un tour d’horizon en 7 étapes.

Les expressions françaises sont un excellent indicateur de la perception par la France de certains pays. Bien évidemment, il ne faut pas généraliser mais..comme tu le sais sans doute, les a priori sont souvent tenaces.

Allez ! On décolle ! 

Voici l’Audio ce ce blog..

7 Expressions Françaises Incluant des Pays

par FrenchUSoMuch

#1. « C’est pas le Pérou ! »

Attends, j’texplique ! Dans l’imaginaire Français et depuis l’époque des Conquistadors, le Pérou a symbolisé, l’abondance de richesses, principalement en référence à l’or des Incas (pillé dans les conditions horribles que tu connais…mais c’est un autre sujet…)

Le Pérou a été synonyme de trésor et de fortune. Dire ‘Ce n’est pas le Pérou » équivaut à dire : ‘Ce n’est pas une grande somme’ et par extension : ‘Ce n’est pas grand-chose’.

Dire ‘C’est le Pérou’ équivaut à dire : ‘C’est très luxueux, c’est une somme énorme »

Petit bonus avec avec cette chanson de 1962 (oui oui, je n’étais pas né..et toi non plus peut-être..) que je viens de découvrir…Il est question d’amour et d’humour et l’expression « C’est pas le Pérou revient plusieurs fois ». Je suis sûr que tu comprendras.

Quelques précautions : A la première écoute, tu seras certainement surpris(e) par ce duo…(je l’ai moi-même été). Donne à ce titre sans prétention sa chance…tu verras c’est très rafraîchissant. Et en plus, tu pourras faire valoir ton savoir à tes amis français qui en seront médusés…je te le promets !

Direction le Mexique avec…

#2. « L’Armée Mexicaine »

On utilise cette expression peu élogieuse (peu flatteuse) pour qualifier une organisation inefficace. Je te donne un exemple.

Je suis allé à la Mairie aujourd’hui. C’est l’armée mexicaine ! J’ai rencontré 8 personnes avant qu’un employé me donne les informations dont j’avais besoin. (Disclaimer : situation tout à fait hypothétique…)

Pancho Villa + Soldats | 1915 | Mexique

Emiliano Zapata

L’expression a un fondement historique puisqu’il était reproché à l’armée révolutionnaire de Pancho Villa et Emiliano Zapata (début du XXième siècle) d’avoir un trop grand nombre d’officiers par rapport aux soldats. Les soldats n’étant pas nécessairement des soldats de formation, la chaine de commande était longue et l’exécution des ordres compliquée.   (Note : le bilan humain de la révolution Mexicaine est très lourd, on parle de plus de 500 000 morts au minimum…Désolé de casser l’ambiance…)

Traversons le Rio Grande, (n’en déplaise à certains..) avec une expression plus légère…

#3. « Le Quart d’Heure Américain »

Expression apparue dans les années 70 et désignant dans les booms (les fêtes) un moment où les filles invitent les garçons

Personnellement, je n’ai jamais reçu de telles invitations dans les années 90 (après… c’était peut-être moi le problème mais je m’égare…).. et je doute que presque 30 ans plus tard cette expression soit d’actualité…

Maintenant, traversons l’Atlantique pour…

#4. « Les Portugaises Ensablées »

Avoir « Les portguaises ensablées » est  l’équivalent d’être « sourd comme un pot » ou être « dur de la feuille« . Comme toi peut-être, j’ai craint le pire mais la « Portugaise » désigne uniquement une variété de moules qui ressemble à une oreille. Maintenant l’image est plus compréhensible…

Quittons Lisbonne pour Mardrid et…

#5. « L’Auberge Espagnole »

L’auberge Espagnole désigne un lieu rassemblant des personnes d’horizons divers

Historiquement, les auberges en Espagne on jouit d’une mauvaise réputation.  Il leur était en particulier reproché d’offrir une qualité de service et de nourriture très médiocre. On conseillait même aux voyageurs d’amener leur propre nourriture. On trouvait donc dans lesdites auberges uniquement ce qu’on y avait apporté.

Cette grande variété est sans doute à l’origine de la signification actuelle  de cette expression.

C’est également le titre d’un film de Cédric Klapisch où tu retrouveras entre autres Romain Duris et Audrey Tautou (yes ! Amélie Poulain).

Le protagoniste Xavier (incarné par Romain Duris) s’envole pour Barcelone pour suivre des études dans le cadre d’un programme Erasmus. Il se retouve en colocation avec d’autres jeunes…venus d’horizon divers…(voilà, je pense que tu as compris)

Avant de retrouver nos amis d’Outre-Manche, destination la Turquie avec la « Tête de Turc ». En 2020, on l’entend toujours de temps à autre…

#6. « La Tête de Turc »

Etre la tête de Turc, c’est être victime de moqueries…Dans une classe de collège on retrouve parfois une tête de turc, un souffre-douleur (the bullied one) ou le bouc émissaire.

L’expression est loin d’être politiquement correcte et tu noteras que l’antagonisme avec la Turquie est toujours d’actualité puisqu’au moment même où j’écrits ce blog, le Nouvel Obs Titre : « Le Bras de Fer entre Erdogan et Marcon Continue » sur fond e souverainenté  de gisements d’hydrocarbures. (Et bim ! tu peux continuer tranquillement ta lecture sur l’article de l’Obs…)

Empire Ottoman à son apogée territorialle (Wikipedia)

Longtemps, les Turcs ont été craints puisque l’Empire Ottoman et les troupes de Mehmet II (Mehemet le Conquérant) ont laissé le souvenir d’une défaite défaite cuisante en entrant dans Constantinople en 1453 puis en transformant la Basilique Sainte Sophie en Mosquée. Les combattants Turcs sont décrits comme cruels, forts <on entend aussi fort « comme un turc »> »et brutaux…

La tête de turc est un moyen de conjurer cet « ennemi » et c’est avant tout…devine quoi ?! une activité de fête foraine…où l’on devait taper sur un dispositif représentant une tête de turc pour mesurer sa force.

La tête de turc est l’exutoire (la soupape en quelque sorte) sur lequel on peut se défouler…

Je prends bien évidemment toutes les pincettes pédagogiques nécessaires pour indiquer que je ne fais qu’expliquer l’expression…donc amis Turcs, « pas de lézard entre nous ».

En parlant de lézard, il y a faillit en avoir sur l’expression suivante…

#6. « Soûl comme un Polonais »

Et là, je laisse à Alicja Jablonska (Polonaise) le soin de nous expliquer sur Arte (dans Karambolage) d’où vient cette expression..

#7. « Messieurs les Anglais, Tirez les Premiers.. »

Bataille de Fontenoy | 1745

Nous sommes en 1745. L’armée Française affronte une coallition Anglo-Hollandaise dans la « Guère de Sucession d’Autriche ». Et voici le Dialogue entre le Capitaine Charles Hay (côté Anglais) et le Compte Charles-Alexandre d’Auteroche.

– Messieurs des Gardes françaises, tirez !

 – Monsieur, nous n’en ferons rien ! Tirez vous- mêmes !  passé à la postérité sous

 » Messieurs les Anglais, tirez les premiers !« 

C’est une marque de Courtoisie avant un affrontement…

Ah! Au fait ! Tu te souviens sans doute des Calendes Grecques. Voici le bonus caché pour remercier de me lire jusqu’ici ..

Eh ben Voilà ! Ces expressions sont très intéressantes et reflètent l’Histoire directe ou Indirecte de la France. On a beaucoup plus à en apprendre qu’on le pense…

Reste curieux(-se) et continue ton Odyssée dans le Français. Une question me brûle les lèvres.

As-tu dans ton pays des expressions concernant d’autres pays ou la France ?

A Bientôt !

-Olivier