Prose Combat_1350_300_FUSM

Ce tube d’anthologie est truffé d’allitérations, jeux de mots et passe-passe aiguisés au service de la poésie de l’auteur (oui, j’ai bien dit poésie… and I mean it !).

Je ne vais pas tenter de te faire aimer le morceau et je n’essaierai pas de vous convertir ? au Rap. Concentrons-nous donc uniquement sur le texte et sur toutes les références qui amènent une précision remarquable aux images de l’auteur.

C’est parti :

 

« L’air du temps » de Nina Ricci : Un des plus célèbres parfums au monde. Créé vers 1950, il incarne féminité et intemporalité. C’est principalement ce caractère intemporel que Solaar s’attribue (« présent malgré le temps ») grâce à la solidité mentale et physique (‘esprit sain corps sain, n’étant d’ailleurs rien d’autre que la citation Mens sana in Corpore Sano extraite d’une œuvre de Juvenal (poète latin du 1ier siècle après JC)

 

Victor Pecci : Tennisman paraguayen qui atteignit l’apogée de sa carrière dans les années 80. Alors pourquoi précisément Victor Pecci ? J’ai une piste : Victor Pecci était également surnommé « l’homme au diamant » et si j’en crois cet article, une source de complexe chez Yannick Noah…Je vous laisse vous faire une idée….

 

Les Stupids on the Blocks : Pas de doute ! Nos chers NKOTB aux thèses niaises et biaisées sont habillés pour l’hiver…Ah oui ! Habiller quelqu’un pour l’hiver : couvrir quelqu’un de médisance, dire du mal de quelqu’un.

 

Les ASSEDICS/L’ANPE : Association pour l’Emploi dans l’Industrie et le Commerce. Association qui assurait l’inscription et une partie du suivi des demandeurs d’emplois (ou chômeurs). Cet organisme à fusionné en 2008 avec l’ANPE (l’Agence Nationale pour l’Emploi) pour devenir Pôle Emploi. Plus loin nous avons : « La haine ne paie pas c’est l’ANPE qui paie…wouaw… »

 

L’outrage à la rue Copernic. Référence à un attentat contre une synagogue perpétré en à Paris en 1980 pour renforcer la vulnérabilité des victimes face à la Crise (du chômage).

 

Marc Dorcel : Producteur/réalisateur de films pornographiques

 

Charlie Oleg : Personnage public. Il est connu comme animateurs/musicien d’une célèbre émission (Tournez manège), adaptation du concept américain (The Dating Game). Solaar entend dynamiter musicalement Charly Oleg en opposant le Rap à l’accordéon (instrument emblématique de Charlie Oleg)

 

Les Tartes aux thunes : ma préférée !Plusieurs niveaux possibles. Voici mes réflexions sur le sujet :

  • Volet sonorité
    • Tarte aux thunes sonne comme tarte au thon. (en anglais tuna = thon)
  • Volet sémantique
    • Les thunes : c’est l’argot pour l’argent. Ainsi les tartes aux thunes représenteraient les artistes argentés mais sans réel talent créatif que Solaar entend fustiger (rrra-ta-ta-ta).
    • Les thunes ne sont pas si éloignées que les tunes (les morceaux en anglais). L’image du pseudo artiste qui s’enrichie par la musique semble bien se préciser.
    • Tarte : En français, tarte utilisé en tant qu’adjectif équivaut à ridicule, stupide C’est donc toute la dérision et le dénigrement qui transparait à niveau.

Madonna:

  • Madonna (« la Madone de la mélodie minable » est selon Solaar l’archétype de la tarte aux thunes.
  • Hu-la-huuue !, barbatruc: L’Abracadabra des Barbapapa. Par le truchement d’une culotte et d’une jupe, on multiplie de façon magique les ventes par 6. («on vend au sextuple ! » Le choix du multiplicateur <six-> sextuple> n’est bien sûr pas innocent)
  • Clignancourt Humaine: Madonna personnifie selon Solaar la brocante artistique avec toutes les connotations et sous-entendus qui en découlent (articles de seconde main, souvent vétustes, dont la valeur réelle est parfois surestimée…). Not sure how Madonna would react to that !

Tabatha: Référence à Tabatha Cash, actrice pornographique. Le Cash fait surtout encore écho au thunes…

 

 

Conclusion:

Dans ce titre de Prose Combat, Mc Solaar nous propose en substance un cocktail acide et acerbe dénonçant le superficiel et rappelant avec mélancolie l’époque pure et innocente où les enfants apprennent (« sans peine et sans haine malsaine ») à la Clairefontaine.

Je pense que tu ne verras plus le Rap de la même façon… Vous amener hors des sentiers battus avec une sélection sur mesure, c’est aussi ça ma mission de Frenchusomuch…

Comment réagis-tu après lecture et compréhension du texte? Je suis bien curieux de connaître tes réactions. Laisse-moi un mot en commentaire.